Comment optimiser l’entrainement du joueur ? Démarré par NakS

Aller en bas

Comment optimiser l’entrainement du joueur ? Démarré par NakS

Message  ermite31 le Jeu 28 Avr - 19:06

Comment optimiser l’entrainement du joueur ?

Understanding the graphs


Citer

The new training overview screen (accessed by clicking on a player and then selecting the option from the left-hand panel) is a godsend for those who have feared tinkering with their regimes in the past, though few people understand the proper meaning of the Training Levels graph. It’s actually dead simple...


Compréhension des graphiques Le nouvel écran d’entrainement (accéder en cliquant sur un joueur et puis en choisissant l’option à partir du panneau à gauche) est une aubaine pour ceux qui craignaient le bricolage avec leurs régimes par le passé, bien que peu de personnes comprennent la signification appropriée du graphique de niveaux de formation. C’est réellement complètement simple…

Citer

The graphs represent the current training levels of the player, not the training improvement. If a bar is at the highest point, it means that he has reached his maximum limit in that category. If the bar is at the lowest point, it means that he cannot get any worse from training.


Les graphiques représentent les niveaux d’entrainement actuel du joueur, pas l’amélioration de l’entrainement. Si une barre est au point le plus élevé, cela signifie qu’il a atteint sa limite maximum dans cette catégorie. Si la barre est au plus point le plus bas, signifie qu’il ne peut pas faire pire à l’entrainement.

Citer

Between the highest and lowest limits, there is a range of 4-6 ability points depending on which player you are looking at. Players with high professionalism and work rate will keep themselves in shape more than other players so will have a lower range of possible attribute values.


Entre les limites les plus élevées et les plus basses, il y a une gamme de 4-6 points de capacité selon le joueur que vous observez. Les joueurs avec un taux élevé de professionnalisme et d’activité se maintiendront davantage en forme que d’autres joueurs avec un potentiel inférieur des valeurs d’attributs possibles.

Citer

The values in the Training Levels graph map roughly on to the Attributes graph. His attributes for that training category do not change at the same rate as each other - for example, if the Attacking bar increases by 10% on the Training Levels graph, it might mean that his Creativity increases by 12% and his Passing by 8%.


Les valeurs dans les niveaux d’entrainement représentent graphiquement la distribution des attributs. Les différents attributs liés à cette catégorie d’entrainement ne changent pas tous au même taux - par exemple, si la barre de Attaque augmente de 10% sur le graphique, elle pourrait signifier que la Créativité augmente de 12% et les Passes de 8%.

Le commentaire du Manifest

Cela ne fonctionne que sur un entrainement individualisé créé spécialement pour le joueur. Car, lorsque vous effectuer une modification dans un programme d’entrainement, même par la fiche individuelle, cela affecte tous les joueurs attitrés à cet entrainement. Reprenons nos postulats de départ.

Apres 3 mois d’entrainements tous les curseurs à 13.


Apres 3 mois, nous observons les premiers effets d’une progression générale.


Mais peut-on faire mieux ? Regardons les niveaux d’entrainements. Comment expliquer toutes ces variations pour chacun des ateliers alors que les niveaux d’intensités sont restés identiques pendant 3 mois ?


Nous savons que cela peut varier selon la fréquence de matchs pratiqués par le joueur, et de sa condition physique; des tactiques employés et des consignes qui lui sont assignés, de la qualité de ses partenaires, des résultats. De son état moral du moment, puis de qualités intrinsèques, telles que, son professionnalisme, son activité, sa détermination, ses qualités physiques, des potentiels qu’ils lui restent à obtenir dans chaque attribut, ainsi, que de la qualité des structures, du nombre de partenaires affectes aux ateliers, de la qualité et du nombre de coachs pour s’en charger... Calcul impossible à préméditer !
Par contre ici, nous observons ce qu’il en est pour le joueur. Cela nous indique quelle intensité d’entrainement le joueur nécessite ou comment il en dispose. Cette observation va nous permettre d’optimiser le réglage de chaque atelier. Regardons celui immédiatement inférieur et reduisons le d'un cran, puis ainsi de suite.

Regardons le ratio:
Phys : 0
Aero : - 1
Def : - 2
Tact : - 3
Att : - 4
Contr / CPA : - 5
Frap : -7

( exemple basique pour bien montrer les differences, les ratios et les différents paliers sont en réalité plus nuancés )


Il suffit maintenant de remonter ce ratio par le curseur general au maximum, qui conservera ces differences. ( Théoriquement, il peut y avoir de legeres variations dû aux couts des ateliers ) Maintenant que l'on connait ce potentiel general et l'equilibre entre le joueur et son environnement, on peut s'aviser des necessités de l'âge. Nous savons ce ratio, mais en regard d'un volume général. Aurions nous des avantages superieurs sur un atelier si le reste etait sacrifié et que tout le potentiel lui etait dédié ?
Mais continuons avec methode. Pour les moins de 24/25 ans nous savons que la preference doit se faire sur les attributs physiques. Augmentons les 2 ateliers physiques d'un cran dans notre ratio et descendons tous les techniques d'un crans. Observons le mois suivant si l'on constate une progression des ateliers physiques. Si il y a un progres du graphique, c'est qu'il dipose encore d'avantages dans ce domaine à exploiter. Encouragons le encore une fois selon le même principe chaque mois. Si les réponses des graphiques physio/aero; n'ont pas progressés, nous pouvons revenir à l'etat precedent.

La même mécanique s'applique à l'inverse pour les plus de 24/25 sur les ateliers physiques en augmentant notre ratio de 1 et en descendant les 2 physiques de 1. En regardant le mois suivant les ateliers qui progressent ou stagnent. La stagnation nous indique que la montée n'etait pas necessaire, nous pouvons revenir à l'etat precedent. Nous recherchons en somme, en augmentant progressivement les curseurs, le point de stagnation, pour chaque atelier. qui nous indique que l'etat precedent etait suffisant. Les plus de 28/29 sont optimums dans l'observation initiale. Mais nous pouvons decider de répartir les valeurs techniques. Ici, alors nous pouvons encourager les niveaux bas et reduire les hauts. Car il faut prendre quelque part pour donner ailleurs. Il n'y aura plus d'augmentation, mais une repartition des valeurs acquises.

Apres cette experience theorique qui serait idéale, sans rien d'autres nous devons affrontés 2 contraintes. Le professionalisme du joueur qui s'exprimera dans son Etat d'Esprit, par son mécontentement et sa condition le jour des matchs. Il; faut souvent un cran de moins dans chaque atelier pour acceder à la satisfaction du joueur. Mais cet aspect peut - être tempéré par une nécéssité plus urgente, l'etat de forme du joueur. Indiqué par le menu forme de la page équipe et son % de condition.; Il doit être à 100 % pour exploiter tout son potentiel en match. Frimer à l'entrainement c'est bien, être performant en match c'est mieux. L'un et l'autre s'encourageant réciproquement il n'y a pas d'antagonisme à reduire le volume generale de l'entrainement pour accélérer la récuperation si cela est necessaire. C'est là, ou la seule difficultée commence.

Quel atelier à reduire choisir, ne sachant pas encore ce qui nous fera avantage ?

Notre ratio nominale est notre recours. Comme cette necessité va s'accentuer tout au long de la saison, chaque attribut devra être reduit l'un aprés l'autre. Par contre, nous pouvons alors commencer par les ateliers les plus bas, qui nous indiquent que nous avons besoin de moins d'activités. Et en fonction de la tranche d'age reduire les physios en dernier lieu pour les jeunes, ou en premier pour les autres. Cela peut aussi dependre de la proportion de condition manquante. Si on ne peut pas dire que 1 cran de coup de pied ne vaut pas forcement 1 %, on pourra le choisir par rapport à un atelier physio qui vaut 6 ou technique qui vaut 3. En même temps, ce % n'appartient pas necessairement au coups de pieds. Cela peut nous indiquer un exces ou un plafonnement quelque part, les graphs peuvent peut etre donner une information en faisant defiler la progession sur chaque colonne d'atelier. C'est un exercice périlleux si l'on tiend à conserver notre ratio de depart. De plus, une condition recuperé à temps à 100 %, ne nous assure pas du contentement du joueur.

Egalement, notre recherche d'optimisation se trouve bien malmenée. Car de toute façon, un taux maximal peut etre atteind dans un atelier en cours de saison et soudainement ne plus recquérir la même intensité. Car si l'on pouvait envisager une recherche progressive, paradoxallement, on peut rechercher une limite regressive, le taux de suffisance, c'est à dire de strict nécessité au developpement. Finalement, on pourrait penser que les graphismes restent notre conseiller. En cliquant sur chaque atelier on peut observer la progression, ou la regression et prendre les moins progressifs pour choisir, celui à reduire en premier.

Mais cette regression est elle le fait d'une limitation " naturelle", ou de notre brîmade par la reduction ?Car si en favorisant le maximum, nous savons que nous n'obtiendrons pas forcement le meilleur rendement, et le faire travailler inutilement, ( si ce n'est pas dans les cordes du joueur ou de ses coachs), nous savons, qu'on peut aussi bien le limiter. Se rappeler de tous les details et les variations sensibles de chaque joueur est sans doute une gageure dont on peut se faire l'economie. Il nous reste notre bon ratio de depart et en descendant chaque cran methodiquement et simplement l'un apres l'autre, au fur à mesure des besoins de récupération.

Oui, mais alors ? Chaque joueur ayant un ratio comme une rapidité de récuperation qui peut être differente, comment s'en rappeler ? On doit malgré tout tenter de reperer la tendance de chaque joueur à partir du moment ou il est en forme et entre 2 matchs titularisés. Manque t il 1% ? Qui peut etre aussi bien, un début de dilution du match exercice dans certains cas; ou l'amorce d'un epuisement dans d'autres, ou bien encore qui peine véritablement à obtenir 95 % tout le temps ? Alors, une fois que l'on a observé le potentiel, repartis le ratio des ateliers, c'est un cran de general qui affectera souvent unilateralement le regression d'intensité sur tous les ateliers pour ces derniers.

Bien entendu, il n'est pas necessaire d'attendre veritablement 3 mois. Le resultat sera plus probant, mais des que le joueur atteint son match exercice, les effets de l'entrainement prennent corps. Le joueur peut être dans un etat de fatigue avancé car il revient d'une compétition internationale, apres un transfert d'un autre pays avec des dates de compétitions differentes, ou d'une longue période de disette sans compétitions, ou de retour de blessures. Alors il est sans doute prématuré de se fixer des objectifs avant le terme du premier mois afin qu'il reactive par l'effet des matchs stimulent le retour d'un minimum d'acquis temporairements perdus. L'idéal reste 3 mois.

Astuce pour savoir si le joueur à obtenu son match exercice


En l'affectant en disponible pour jouer en Equipe reserve pendant qu'il récupere, sans même qu il joue en reserve, pour peu que vous fassiez des matchs amicaux, ou par defaut officiels en equipe premiére avec lui, si le joueur est en forme, cette option deviendra automatiquement grisé et inopérante, l'icone RES devant le joueur disparaitra.
avatar
ermite31
Admin

Messages : 408
Date d'inscription : 24/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://fmmanifest.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum